• Épisode 26 :
    Adieu forêt des sorts

     

          Fafa reprit alors sa forme de fée, et s’envola avec sa maîtresse jusqu’à la boutique, où les attendait la Sorcière Tourbillon.

    - Ta petite fée est avec toi ? Tu es prête ?

    - Oui. Mais… qu’est-ce que nous allons faire au juste ?

    - Grâce à ma boule de cristal, j’ai réussi à contacter le Docteur Guéritout…

    - Alors, ça veut dire que les membres du Cénacle se sont réveillés ?

    - Oui, en effet. Le Docteur Guéritout se trouvant dans le monde des sorcières, et nous dans le monde des humains, nous allons pouvoir combiner nos pouvoirs afin de passer d’un monde à l’autre. Mais, cela ne sera possible qui si la magie employée par cette forêt n’est pas suffisamment puissante pour nous en empêcher. Une fois nos pouvoirs reliés, ta petite fée devra ouvrir un passage en pénétrant dans le faisceau lumineux qui apparaîtra. Lorsque que ta petite fée aura réussi, nous pourrons être transportées aux côtés du Docteur Guéritout. Tu souhaites toujours te rendre dans le monde des sorcières ?

    - Oui. Je dois absolument retrouver ma sœur.

    - Très bien. Dans ce cas, sort ta baguette magique, prononce ta formule magique, et laisse-moi faire la suite.

    - D’accord.

    Bibi frappa sur sa console, se trouvant sur son poignet, puis en attrapa sa baguette magique :

    - Pépito Purito Pépérouto !

    Sa Majesté l’ancienne reine tendit le bras en direction de la porte reliant les deux mondes avant de faire usage de la magie de son côté. Au début, rien ne se produisait. Bibi se demandait pourquoi rien ne se produisait. Jusqu’à ce qu’un faisceau lumineux sorte de la porte. Une grande partie de ce faisceau atterrit dans le creux de la main de Sa Majesté, l’autre petite partie termina sur le bout de la baguette de Bibi.

    - Maintenant, petite fée, rentre dans le faisceau lumineux et trouve le bon chemin pour nous permettre de nous rendre dans le monde de la magie.

    - Fafa !

    Fafa vola jusqu’au rayon lumineux, puis entra à l’intérieur avant de disparaître. Bibi ne savait pas ce que faisait sa petite fée. Elle ne savait même pas ce que devait faire sa petite fée. L’ancienne reine avait parlé de « trouver le bon chemin ». Devait-elle trouver le bon chemin parmi d’autre pour qu’elles puissent se rendre dans le monde des sorcières ? Elle ne savait pas. Mais elle espérait une chose, c’était que cela fonctionne. Car c’était sa dernière chance de pouvoir aider ses amies. Bibi avait l’impression que des heures entières s’écoulaient, sans que rien ne se passe.

    Quand soudain, Bibi se sentit soulever de terre. Tout se mit à tourner autour d’elle. La boutique disparaissait peu à peu sous ses yeux. Elle ne comprenait pas ce qu’il se passait. Sa Majesté l’ancienne reine était toujours à ses côtés, mais la boutique, elle, avait disparu.

    - Reste calme petite apprentie sorcière. Ta petite fée a réussi à sortir du labyrinthe de lumière et la magie de la forêt n’est pas suffisamment puissante pour nous empêcher d’entrer dans le monde des sorcières. Tout fonctionne comme nous l’espérions.

    En effet, Bibi s’aperçut alors qu’un nouveau décor apparaissait progressivement autour d’elle. Mais même en devenant de plus en plus net, elle ne parvenait pas à savoir où elles se trouvaient. Quand tout s’arrêta. Bibi regarda autour d’elle. Il lui fallut quelques instants pour s’apercevoir qu’elle se trouvait dans le bâtiment du Docteur Guéritout.

    - Bibi. Ce n’est pas très prudent de venir dans le monde des sorcières, surtout en ce moment.

    - Je sais mais il fallait absolument que je vous vois. Ma sœur et les filles ont disparu avec Maggie-Grigri et toutes les fées et…

    - Alors voilà pourquoi nous ne parvenions pas à les trouver avec nos boules de cristal. Nous pensions que c’était parce que comme la sorcière qui contrôle la forêt avait fermé l’accès d’un monde à l’autre, nous ne pouvions plus vous voir. Mais en réalité, c’est parce qu’elles ont été elles aussi victime de cette sorcière.

    - S’il vous plaît, il faut absolument les retrouver…

    Bibi se mit alors à pleurer.

    - S’il vous plaît, il faut absolument les sortir de cette forêt…

    - Nous n’avons toujours pas réussi à retrouver Camille et Sa Majesté… s’inquiéta le Docteur Guéritout. Notre magie ne peut les atteindre. Et je suppose qu’il se passe la même chose pour elles…

    - Il est possible de créer un lieu où la magie ne peut y pénétrer. Il est également possible d’empêcher que la magie d’une sorcière ne sorte d’un endroit, expliqua l’ancienne reine. Néanmoins, empêcher la magie d'une sorcière de sortir d'un endroit demande beaucoup d'énergie. La personne qui contrôle cette forêt ne peut pas bloquer la magie de toutes les personnes qu'elle retient, elle serait beaucoup trop faible autrement. Peut-être que les apprenties sorcières ne sont pas touchées par ce sortilège.

    - Vous voulez dire… que Bibi pourrait entrer en contact avec sa sœur ? demanda le Docteur Guéritout.

    - J'ignore si le lieu où elles se trouvent bloquent également l'entrée de magie d'une apprentie sorcière. Mais si Bibi se trouve toujours parmi nous, je pense pouvoir affirmer que la personne qui contrôle cette forêt n'avait pas connaissance de son existence, où ne la considérait pas comme une menace suffisante pour l'enlever elle-aussi. Alors oui, je pense que cela est possible en effet. Et je pense également… que si Dorémi et ses amies, aidées des sorcières qui se trouvent autour d’elles, usent de leur magie en même temps que nous, le cumul de nos pouvoirs pourrait peut-être leur permettre de sortir de la forêt.

    Bibi sauta alors de joie :

    - C’est vrai ! On peut vraiment faire ça ! Génial je vais pouvoir retrouver ma sœur ! Je vais retrouver Dorémi et les filles !

    Quand elle pensa soudain à quelque chose.

    - Mais comment je vais bien pouvoir entrer en contact avec elles ?

    - Une petite lettre par exemple.

    - Oui bien sûr ! Pépito Purito Pépérouto ! Je veux une lettre et un stylo pour écrire à ma grande sœur tout de suite !

    Allongée sur le ventre, stylo en main, Bibi griffonna rapidement quelques mots sur le papier qu’elle venait de faire apparaître.

     

    Dorémi sait moi Bibi. Je sait que tu voulai pas mais je suis dans le monde des sorcière avec le Docteur Guéritout et Sa Majesté l'anciène reine. Aparamen, le pouvoir des aprenti sorcière peu entré et sortir du lieu ou vous ète. Alors, il fodrai que vous utilisé votre magie avec l'aide de toute les sorcière présente avec vous pour que nous pouvon vous sortir de la foret des sor.

    Jèspère te retrouvé très vite.

    Ta Bibi.

     

    Bibi tendit ensuite son mot au Docteur Guéritout, qui fronça alors les sourcils.

    - Qu’est-ce qu’il y a ? demanda alors Bibi. J’ai fait des fautes ?

    - Euh… non, ne t’inquiète pas, tout va bien. Tu n’as plus qu’à envoyer cette lettre à ta sœur grâce à ta magie. En espérant qu’elle comprenne quelque chose, se chuchota-t-elle.

    - Pépito Purito Pépérouto ! Je veux que cette lettre atterrisse aux côtés de Dorémi !

     

    Léonie avait disparu, tout en sombrant dans le sommeil. Que lui était-il arrivé ?

    - Elle a usé de beaucoup de magie pour confectionner tout ce qu’elle a entreprit, expliqua Sa Majesté. Et je pense que vos paroles ont réussi à la faire réfléchir sur tout ceci. Ce qui serait la cause de son évanouissement.

    - Mais en attendant, comment on va sortir d’ici ? demanda Dorémi.

    - Moi je sais ! s’exclama Flora. Seules des apprenties sorcières peuvent nous faire sortir d’ici…

    - Oui mais Flora, Léonie nous a retiré nos consoles. Nous ne pouvons pas utiliser la magie, expliqua calmement Loulou.

    - Et comme nos consoles ne se trouvent pas à l’intérieur de ce dôme, même une sorcière ne peut pas les faire apparaître, poursuivit Émilie.

    Mais Flora sorti alors sa boule de cristal.

    - Ma boule de cristal est formée de vos boules de cristal à vous. Si je la divise, alors vous retrouverez vous boules de cristal, et donc vos pouvoirs. Pololin Puro…

    - Non Flora ne fait pas ça !

    Sophie sauta alors sur Flora. Toutes deux tombèrent sur le sol.

    - Aille… Je vais avoir une grosse bosse maintenant… Mais pourquoi tu m’as sauté dessus Sophie ?

    - Flora, tu ne peux pas faire une chose pareille ! s’exclama Mindy.

    - Mais pourquoi ? J’ai quand même le droit de faire ce que je veux avec ma boule de cristal…

    - Non Flora. Nous t’avons donné nos boules de cristal parce que nous ne voulions pas devenir des sorcières. Ton pouvoir est plus puissant maintenant, expliqua Dorémi.

    - Mais vous pouvez très bien rester des humaines tout en utilisant vos boules de cristal, ça ne pose pas de problème.

    - Peut-être, mais si tu utilises ta boule de cristal, tu risques de t’affaiblir.

    - Non, je ne risque rien. Avant de revenir vivre dans le monde des humains avec vous, Sa Majesté m’avait dit que si jamais vous changiez d’avis et que vous vouliez devenir des sorcières, je pouvais re-diviser ma boule de cristal pour vous les rendre. N’est-ce pas Votre Majesté ?

    - C’est vrai. Je t’avais dit cela Flora. Néanmoins, c’était avant d’être atteinte de la malédiction de l’inconnu. J’ignore l’effet que cela aura sur toi maintenant.

    - Mais ce n’est pas grave. Vous pourrez utiliser la magie et nous sortir d’ici. En plus, maintenant que Léonie dort, sa magie ne vous compliquera pas les choses.

    - Non Flora, ne divise pas ta boule de cristal. Nous trouverons une autre solution…

    Quand un morceau de papier apparut soudainement auprès des filles.

    - Qu’est-ce que c’est que ça ?

    Émilie ramassa alors le papier, et commença à lire. Du moins, elle essayait de lire, ce qui n’était pas facile.

    - Qu’est-ce que c’est Émilie ? demanda Dorémi.

    - Euh… eh bien… il y a tellement de fautes que je n’arrive pas à lire… Mais il y a ton nom écrit dessus, et celui de Bibi.

    - Bibi ! C’est peut-être un message de ma sœur ! Fait voir, j’ai l’habitude de la relire.

    Elle attrapa le papier.

    - Je vais vous lire ce qui est écrit. Dorémi, c’est Bibi. Je sais que tu ne voulais pas mais je suis dans le monde des sorcières avec le Docteur Guéritout et Sa Majesté l’ancienne reine. Apparemment, le pouvoir des apprenties sorcières peut entrer et sortir du lieu où vous êtes. Alors, il faudrait que vous utilisiez votre magie avec l’aide de toutes les sorcières présentent avec vous pour que nous pouvons… non, pour que nous puissions, vous sortir de la forêt des sorts. J’espère te retrouver très vite. Ta bibi.

    - Mais je ne comprends pas…

    - Si nous utilisons chacun de notre côté la magie, et que les deux se rencontres, alors nous aurons une possibilité de sortir, expliqua Sa Majesté. Mais seul le pouvoir des apprenties, et l’aide des fées, peuvent nous permettre de réaliser cette union de magie.

    - Vous voyez ? lança Flora. Vous avez besoin de vos pouvoirs pour nous sortir d’ici.

    - Peut-être, mais tu ne briseras pas ta boule de cristal Flora.

    - Mais je ne vais pas la briser. Juste la re-diviser…

    - Même, tu ne le feras pas…

    - Vous ne m’en empêcherez pas !

    - Flora non !

    Mais une bulle entoura alors Flora, empêchant quiconque de l’approcher.

    - Flora arrête !

    - Pololin Purolin Flora Florapi !

    - Flora non ne fait pas ça !

    Sa Majesté, Camille et Maggie-Grigri tentèrent d’employer la magie mais rien ne passait à travers la bulle former autour de Flora.

    - Boule de cristal, divise-toi et redonne la petite boule de cristal à son propriétaire !

    - Flora arrête !

    Mais il était trop tard. La boule de cristal de Flora s’illumina, devint multicolore, et explosa en sept petites sphères. La sphère rose se dirigea à toute vitesse vers Dorémi, la orange vers Émilie, la bleue vers Sophie, la violette vers Loulou, la jaune vers Mindy, la rouge sortie du dôme, et la blanche resta auprès de Flora. Mais celle-ci tomba alors à la renverse, au moment où la bulle magique disparut.

    - Oh non Flora !

    Toutes se précipitèrent vers Flora, qui reprenait doucement ses esprits.

    - Waouh… C’était puissant comme magie…

    Puis, soudain, elle se releva.

    - Bon alors, vous le faites ce cercle magique oui ou non ?

    - Flora… Tu nous as fait peur…

    - Allez dépêchez-vous !

    Les filles se placèrent alors en cercle, boules de cristal en main.

    - Pirikala Paporina Pékélatou Pépélato !

    - Pilipili Poupaloura Poupalou !

    - Pamékilak Larilori Palou !

    - Pouloulou Prune Fami Famifa !

    - Paparona Palouta Papali Papone !

    - Cercle magique !

    - Pololin Purolin Flora Florapi !

    Sa Majesté, Camille et Maggie-Grigri employèrent alors elles-aussi la magie, afin d’aider les filles. Grâce aux pouvoirs des apprenties sorcières, leur magie allait pouvoir sortir du dôme.

     

    - Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? demanda alors Bibi.

    - Je vais réunir l’ensemble des membres du Cénacle et le FLAT4. Et ensuite, on se rejoindra devant la forêt des sorts.

    Après avoir réuni le Cénacle au complet, tous se dirigèrent vers l’entrée de la forêt des sorts, sans entrée à l’intérieur.

    - Bibi, à toi de jouer.

    - Oui. Pépito Purito Pépérouto !

    Toutes les sorcières, et le FLAT4 usèrent alors de leur magie pour rendre le sort de Bibi plus puissant. Néanmoins, plusieurs minutes passèrent, et rien ne se passa. Le contact ne se faisait pas. Jusqu’au moment où une lueur arriva jusqu’à la main libre de Bibi. Une lueur rouge. Bibi ouvrit alors sa main gauche. Elle tenait dans sa main… sa petite boule de cristal.

    - Quoi ! Mais pourquoi est-ce que ma boule de cristal est ici ? Qu’est-ce qu’il se passe ! Dorémi !

    Puis soudain, le contact se fit. Les filles avaient utilisé la magie. Elles avaient réussi.

    - Maintenant Bibi, tu dois envoyer Fafa dans le rayon lumineux. Lorsqu’elle aura retrouvé les autres fées, alors elles seront sauvées.

    - Oui. Fafa ? Tu as compris ce que tu devais faire ?

    - Fafa ! Fafa !

    - Baba, tu veux bien aider Fafa ? demanda alors l’ancienne reine à sa fée.

    - Tout de suite Majesté.

    Puis Fafa et Baba, une fée adulte vêtu principalement de rouge et possédant de long cheveux châtain, entrèrent dans le rayon lumineux et disparurent.

     

    Les filles et toutes les sorcières avaient utilisé leur magie. Et le contact s’était fait aussitôt. Un rayon lumineux était alors sorti du dôme.

    - Maintenant, s’exclama Sa Majesté, vous devez envoyer les fées dans le rayon. Lorsqu’elles auront retrouvé Fafa, nous pourrons sortir d’ici.

    - Vous avez compris les fées ?

    - Dodo !

    - Mimi !

    - Fifi !

    - Lolo !

    - Dydy !

    - Floflo !

    - Ne vous inquiétez pas, s’exclama Lala, je m’occupe de vos petites fées.

    - Merci Lala.

    Toutes les sept entrèrent alors dans le rayon, et disparurent.

     

    Toutes attendaient avec appréhension que les fées parviennent à se trouver à l’intérieur du labyrinthe de lumière. Elles ne pouvaient pas suivre leur évolution, et en étaient très inquiètes.

    Quand la forêt des sorts se mit à être aspirée. Tout était en train de disparaître sous leurs yeux. Le dôme où elles étaient retenues s’évaporaient. Les arbres qui les entouraient s’évaporaient. Les roches qui les entouraient s’évaporaient. Elles commençaient à voir la lumière du jour apparaître.

    Néanmoins, cela leur demanda beaucoup d’énergie, malgré l’aide des sorcières. Elles espéraient toutes que cela allait bientôt s’arrêter avant de ne plus avoir suffisamment d’énergie pour tenir.

    Le rayon lumineux libéra ensuite toutes les fées qui s’y trouvaient. Puis une boule lumineuse éclata, illuminant toutes les sorcières présentent, avant de disparaître. Ça y était. C’était terminé. La forêt avait disparu. Elles voyaient de nouveau le parterre de fleur qui jonchait le sol. Elles voyaient de nouveau le ciel multicolore qui caractérisait le monde des sorcières. Mais surtout…

    - Dorémi !

    - Oh Bibi ma petite chérie !

    Bibi sauta dans les bras de sa sœur, pleurant de joie.

    - Bibi je suis si contente de te revoir. C’est grâce à toi si la forêt des sorts à disparut…

    - Votre Majesté… s’exclama les membres du Cénacle.

    - L’arbre qui délivrait le pollen à également disparut à ce que je vois, leur répondit Sa Majesté.

    - La magie employée à non seulement détruit la forêt des sorts, mais elle a également annulé tous les sortilèges employés par cette sorcière. Toutes les sorcières endormies se réveillent petit à petit.

    - Votre Majesté, que comptez-vous faire concernant la sorcière Léonie ? demanda alors Camille, en l’apercevant, endormit sur le sol.

    - Je ne lui retirerais pas ses pouvoirs, malgré ce qu’elle a fait. Néanmoins, elle sera placée sous surveillance constante, et je l’obligerais à se rendre dans le monde des humains afin de lui montrer un autre visage de ce monde que celui qu’elle a connu et vécu.

    - Votre Majesté, n’oubliez pas qu’elle a plongé la moitié du monde des sorcières dans le sommeil et qu’elle a fait régner la terreur, s’exprima la sorcière Mira.

    - Sans oublier qu’elle vous a enlevé et retenu plusieurs jours, poursuivit Roxane.

    - J’en suis consciente. Mais Léonie ne faisait pas cela pour faire régner la terreur. Elle voulait préserver le monde des sorcières. Elle refusait que d’autres sorcières ne vivent la même expérience qu’elle. Ces actes ne pourront rester impunis. Elle sera bannie du monde des sorcières, mais je lui laisserais la possibilité d'utiliser une partie de ses pouvoirs dans le monde des humains.

    Des gardes emmenèrent la jeune Léonie dans une salle du château, sous surveillance, jusqu’à son réveil. Toutes étaient fatiguées, très fatiguées même, mais heureuses que tout cela soit enfin terminée.

     

    Épisode 25: Négociations

    Épisode 27: Apprenties sorcières pour la vie


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique