• Épisode 29 :
    Nous ne nous séparerons jamais

     

           Toutes se trouvèrent à l’infirmerie, en attendant la prochaine sonnerie pour aller en cours, comme le leur avait demandé le directeur. Toutes étaient déprimées suite à la punition qu’elle avait reçue.

    - Ne soyez pas aussi déprimés, s’exclama alors le Docteur Guéritout, qui se trouvait toujours dans l’enceinte de l’école.

    - Nettoyer les sanitaires…

    - C’est la pire punition qu’on puisse avoir…

    - Et jusqu’à la fin de l’année en plus…

    - Deux mois de nettoyage à la place de notre pause…

    - La fin de l’année va être longue…

    - Et très ennuyante…

    - Ne faites pas cette tête-là, répondit mademoiselle Coucou. Voyez le bon côté des choses, vous n’avez pas été renvoyées. Et puis, je suis certaine que la magie pourra vous donner un petit coup de pouce.

    - Mais mademoiselle, répliqua Dorémi, nous ne pouvons pas utiliser la magie à des fins personnelles…

    - Sauf si je vous en donne la permission. Sans vous, le monde de la magie n’existerait peut-être plus. Il est normal qu’à son tour, la magie vous aide à couvrir vos absences en rapport avec la magie elle-même.

    - Merci Votre Majes… mademoiselle !

    - Néanmoins, je vais devoir me rendre chez vos parents afin de leur expliquer la situation, comme promit à monsieur Kitéimo.

    - Si vous voulez, nous pourrons les faire venir à la boutique…

    Quand un oiseau porteur de bottes entra dans la pièce. Camille reprit alors son apparence de sorcière, avant de s’agenouiller devant mademoiselle Coucou.

    - Majesté, j’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer.

    - Parle, je t’écoute.

    - La Sorcière Léonie a transformé les gardes en pierres avant de s’enfuir du château.

    Mademoiselle Coucou soupira, surprenant toutes les sorcières, et apprenties sorcières, présentent dans la pièce.

    - Je craignais que cela se produise… J’ai bien peur d’avoir sous-évalué le pouvoir de Léonie.

    - Que devons-nous faire Votre Majesté ?

    - Ne faites rien, et laissez-là s’en aller. Si nous entendons de nouveau parler d’elle, alors nous agirons. Mais tant que Léonie reste dans l’ombre, alors nous devrions la laisser.

    - Mais Votre Majesté, s’exclama le Docteur Guéritout ! Cela est beaucoup trop risqué ! Surtout après ce qu’elle a fait !

    - Léonie est une sorcière qui n’a jamais réussi à pardonner ce que les humains lui ont fait vivre dans son enfance. J’avais l’intention de l’envoyer dans le monde des humains, afin qu’elle puisse découvrir un autre visage de ces Hommes qu’elle juge si cruels.

    - Mais si jamais elle décide de recommencer à attaquer…

    - Alors, dans ce cas, je serais contrainte de lui retirer entièrement ses pouvoirs…

     

    Le soir, les filles demandèrent à leurs parents de venir à la boutique, sans leur donner de véritables raisons. Ainsi, mademoiselle Coucou, accompagnée de son amie mademoiselle Kiki, expliqua la raison du départ précipité de leurs filles. Elle leur révéla également leur soi-disant maladie. Néanmoins, elle les rassura en leur disant que leurs filles allaient très bien, et que leurs « angines » devraient bientôt disparaître à tout jamais, grâce à un remède magique dont elle préférait garder le secret.

    - Alors ? demanda Dorémi. Vous acceptez que mademoiselle Coucou nous prenne en charge ?

    - Mais vous êtes certaine que votre remède est sans danger pour nos enfants ? demanda la maman d’Émilie.

    - J’en suis absolument certaine, répondit mademoiselle Coucou. Soyez rassurés.

    - Et quand comptez-vous les prendre en charge ? demanda la maman de Loulou. Entre leur scolarité, la boutique, l’option comédie de Loulou…

    - L’option musique d’Émilie, enchaîna le papa d’Émilie.

    - L’option sport de Sophie, poursuivit la maman de Sophie.

    - Et l’activité musique qu’elles pratiquent ensemble après les cours, continua le papa de Mindy.

    - Il ne leur reste plus beaucoup de temps, en conclut la maman de Dorémi.

    - Je passais rendre visite chaque soir à vos enfants à la boutique. Je continuerais de faire de même dans le but de les prendre en charge à ce moment-là. Ainsi, cela ne modifiera pas leur emploi du temps.

    - Dans ce cas, Dorémi, nous acceptons.

    - Il en est de même pour nous Émilie.

    - Sophie, nous sommes d’accord.

    - Et pour toi aussi ma petite Loulou.

    - We are agree Mindy.

    - OUI ! Merci papa ! Merci maman ! s’exclamèrent alors les cinq amies, ensemble.

    Une fois leurs parents partis, une question trotta dans la tête de Dorémi.

    - Mais… Votre Majesté… comment allons-nous pouvoir soigner une maladie que nous n’avons pas ?

    - Pour que vos problèmes ne recommencent pas, il nous suffit d’apprendre à parler à vos petites fées.

    - Mais oui, le Docteur Guéritout nous en a parlé tout à l’heure ! répliqua Émilie.

    - Et comment leur apprend-t-on à parler ? demanda Sophie.

    - Seules les fées, dont leurs maîtresses sont des sorcières, peuvent apprendre à parler…

    - Malheureusement, nous sommes toujours des apprenties sorcières… fit remarquer Loulou.

    - Apprenties certes, mais vous n’êtes pas des apprenties sorcières tout à fait ordinaire. Car vos baguettes contiennent vos boules de cristal, pouvant faire de vous des sorcières.

    - Alors… si je comprends bien, nous devrions utiliser nos baguettes magiques pour pouvoir leur apprendre à parler ? demanda Mindy.

    - En effet. Vous devrez demander à votre magie de débloquer la parole à vos fées avant de commencer à leur apprendre à parler. Néanmoins, même après avoir débloqué leur langage, il vous faudra beaucoup de patience et de persévérance pour leur apprendre à parler.

    - Je suis sûre qu’ensemble, nous y arriverons ! répondit alors Bibi.

    - Oui ! Parce qu’on est les meilleures ! enchaîna Flora. Nous serons toujours toutes ensembles pour l’éternité ! Et ensemble, nous ferons des miracles !

    - Flora…

    Dorémi, Émilie, Sophie, Loulou, Mindy et Bibi activèrent leurs consoles.

    - Pirouli piroula et voilà !

    Chacune frappèrent deux fois sur le cadran de leur console magique pour en sortir leur instrument de magie. Quand à Flora, elle prit, dans sa main, sa boule de cristal.

    - Tu sais Flora, tu es une véritable sorcière, s’exclama Sa Majesté, tu n’as pas besoin de débloquer le langage de ta petite fée.

    - Je sais, mais j’ai envie de faire ce tour de magie avec mes mamans.

    Baguettes magiques en mains, elles se lancèrent :

     

    Cercle magique Dorémi

    Cercle magique Dorémi

    - Pirikala Paporina Pékélatou Pépélato !

    Cercle magique Dorémi

     

    Cercle magique Emilie

    Cercle magique Emilie

    - Pilipili Poupaloura Poupalou !

    Cercle magique Emilie

     

    Cercle magique Sophie

    Cercle magique Sophie

    - Pamékilak Larilori Palou !

    Cercle magique Sophie

     

    Cercle magique Loulou

    Cercle magique Loulou

    - Pouloulou Prune Fami Famifa !

    Cercle magique Loulou

     

    Cercle magique Mindy

    Cercle magique Mindy

    - Paparona Palouta Papali Papone !

    Cercle magique Mindy

     

    Cercle magique Bibi

    Cercle magique Bibi

    - Pépito Purito Pépéruto !

     

    Cercle magique

    Cercle magique

    Cercle magique

    - Cercle magique !

    Cercle magique

     

    Épisode 29: Nous ne nous séparerons jamais

    - Pololin Purolin Flora Florapi !

     

    Cercle magique

    - Que nos petites fées puissent apprendre à parler notre langue !

    Cercle magique

     

    À bientôt !!!

    Épisode 29: Nous ne nous séparerons jamais

     

     

    FIN

     

    Épisode 28: La justification


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique