• Épisode 7 :
    Le danger est partout

     

                Cette sorcière, apparut si soudainement dans la boutique, n’était autre que Camille, la gouvernante de Sa Majesté. Elle portait un large chapeau violet foncé, ne laissant apparaître de ses cheveux que deux mèches grises descendant de chaque côté de son visage. Elle avait des yeux beaucoup moins grands et plus plissés que les apprenties sorcières, d’un gris plus foncé que ses cheveux. Elle était vêtue d’un long manteau violet foncé, ne laissant voir que ses larges bottes de cette même couleur et son pantalon blanc.

    - Camille ? s’exclama, surprise, Dorémi. Mais qu’est-ce tu… Qu’est-ce que c’est que cette chose ? dit-elle soudain en apercevant le nuage.

    Mindy et Camille se relevèrent. Puis cette dernière avança vers ce brouillard maléfique et le bloqua entre ses mains, sans le toucher. Une lumière sortit alors de ses deux membres et le nuage disparut progressivement.

    Cette chose étrange intriguait beaucoup les filles. Mais autre chose captait également leur attention : mademoiselle Kiki. Comment allaient-elles pouvoir leur justifier l’apparition soudaine d’une sorcière dans la boutique ? Et qu’allaient-elles pouvoir inventer pour lui justifier la présence d’un nuage volant dans la boutique ? Tout allait au plus mal pour les apprenties sorcières. Et cela se confirma très rapidement :

    - Est-ce que quelqu’un dans cette boutique pourrait m’expliquer ce qu’il se passe ? demanda mademoiselle Kiki.

    - Oh heu… commença Sophie. Surtout ne vous inquiétez pas, c’est… c’est… c’est juste…

    - Des hologrammes pour… continua Loulou. Pour distraire les clients…

    - Oui, poursuivit Émilie, la propriétaire doit faire des essais en ce moment et… ça peut paraître assez étrange mais…

    Mais mademoiselle Kiki ne croyait absolument pas en ce que racontaient les filles. Ce qu’elle avait vu, c’était une personne bien vivante, et non un hologramme, se jeter sur Mindy avant de faire disparaître un nuage à l’aide de ses mains.

    - Ce n’est pas la peine de nous mentir, s’interposa mademoiselle Kiki. Je sais ce que j’ai vu, et mademoiselle Coucou pourra certainement vous le confirmer. Cette dame vient d’apparaître dans la boutique avant de faire disparaître ce nuage qui flottait miraculeusement dans la boutique. Alors maintenant, j’aimerais que vous nous expliquiez ce qu’il ne passe !

    Les filles ne savaient plus quoi faire. Il était trop tard. Leur ancienne institutrice avait vu Camille apparaître dans la boutique. Et elle l’avait vu faire disparaître le nuage à l’aide de la magie. Elles étaient prises au piège.

    - Mademoiselle…, tenta désespérément Mindy, c’est sûrement votre imagination qui vous a joué des tours… Camille est juste un hologramme…

    - Parce que vous nommez vos hologrammes maintenant ? l’interrompit mademoiselle Kiki.

    Mindy avait malencontreusement nommé devant son ancien professeur la sorcière qui venait d’apparaître et qui se trouvait toujours dans la pièce. Camille ne savait pas tellement quoi faire. Repartir d’ici mais en montrant une autre fois un tour de magie où rester ici mais en prouvant qu’elle existe réellement et qu’elle n’était pas un hologramme ?

    - Mademoiselle Coucou, vous êtes d’accord avec moi ? insista mademoiselle Kiki. Vous avez bien vu la même chose que moi, n’est-ce pas ?

    Seulement, mademoiselle Coucou ne lui répondit pas. Elle paraissait réfléchir à la situation présente. Mais cela risquait également de la démasquer. Et les filles l’avaient bien compris.

    - Mademoiselle Coucou ? insista davantage mademoiselle Kiki. Vous n’êtes pas du même avis ? Mais enfin, que vous arrive-t-il soudainement ?

    - Je suis certaine que mademoiselle Coucou a vu la même chose que vous, tenta Loulou. Elle a dû être un peu surprise, c’est tout.

    - Oui, Loulou a raison. Laissez-lui le temps de s’en remettre, poursuivit Émilie. Elle vous confirmera que…

    Mais mademoiselle Coucou leva les yeux vers les filles et Camille avant de prendre la parole :

    - Je savais que cela se passerait de cette manière.

    - Mademoiselle Coucou, s’inquiéta mademoiselle Kiki, vous êtes sûre que tout va bien ? Je ne vous reconnais plus…

    - Ce n’est rien mademoiselle, s’empressa de répondre Dorémi, ne vous inquiétez pas pour elle, je suis sûre que ce n’est pas grave…

    - C’est très gentil de votre part d’essayer de me couvrir les filles, poursuivit mademoiselle Coucou. Mais, si j’ai demandé à mademoiselle Kiki, et à personne d’autre, de venir vous rendre visite aujourd’hui, c’est parce que j’ai une grande confiance en elle. J’avais bon espoir que vous lui demandiez d’aider Flora. Mais j’avais également peur que si jamais cela fonctionnait, la malédiction de la forêt ne tente de vouloir annuler ce début de guérison. Et si j’avais raison, l’humain qui nous aurait aidés aurait alors découvert notre secret. Voilà pourquoi j’ai décidé d’amener mademoiselle Kiki. Parce que je sais qu’elle est digne de confiance et qu’elle gardera notre secret.

    - Attendez… s’inquiéta mademoiselle Kiki, vous… vous connaissez le secret de Dorémi et ses amies ? Vous…

    - Oui, je connais leur secret. Je le connais parce que j’en fais également partit.

    - Partit de quoi ? Qu’est-ce qu’il se passe exactement ici ? Qui êtes-vous exactement toutes les sept ?

    - Ce sont des sorcières ! s’exclama Flora. Ce sont des sorcières !

    - Oh non, Flora ! crièrent les filles.

    Trop tard. Flora avait révélé leur secret à son ancienne institutrice. Mais, étrangement, mademoiselle Coucou lui sourit :

    - Oui, Flora a raison. Cela fait maintenant plus de quatre ans que vous me harceliez pour découvrir le secret de Dorémi, Émilie, Sophie, Loulou, Mindy et plus tard de Flora. Vous saviez qu’elles n’étaient pas tout à fait comme les autres élèves, et vous aviez raison. Maggie-Grigri, s’exclama mademoiselle Coucou, aurais-tu l’amabilité de nous rejoindre, s’il te plaît ?

    Terminant de descendre les marches de l’escalier dans lequel elles s’étaient cachées pour écouter la conversation, elle arriva devant mademoiselle Coucou et mademoiselle Kiki.

    - Il y a maintenant plus de quatre ans, Dorémi est entrée dans cette boutique de magie. Et elle a démasqué cette charmante personne comme étant une sorcière. À l’époque, une malédiction faisait que chaque sorcière qui était découverte par un humain se transformait en grenouille. Ainsi, Dorémi transforma Maggie-Grigri en grenouille.

    - Attendez une minute, l’interrompt mademoiselle Kiki, vous êtes en train de me dire que les sorcières existeraient vraiment ? Vous êtes vraiment sûre que vous allez bien ?

    Mademoiselle Coucou rigola. Puis elle claqua des doigts. Elle était maintenant vêtu d’une longue robe et portait, sur sa tête, sa couronne qui lui permettait de gouverner le monde des sorcières.

    - Je suis très sûre de moi, puisque je suis moi-même une sorcière.

    - Vous… vous êtes une… une sorcière !

    - Oui, je suis une sorcière. La propriétaire de cette boutique, Maggie-Grigri, ainsi que ma gouvernant, Camille, le sont également.

    - Depuis tout ce temps… vous me cachiez la vérité ?

    - Je ne pouvais pas vous révéler ma véritable identité. La malédiction nous empêchait de se révéler aux humains. Ainsi, lorsque Dorémi a démasqué Maggie-Grigri, celle-ci l’a prise en charge pour faire d’elle une apprentie sorcière afin qu’elle puisse lui redonner sa forme d’origine. Dorémi fut ensuite rejoint par Émilie, Sophie et Loulou. Et, plus tard, Mindy a déménagé à Misora. Et je l’ai présenté aux filles. Dans le monde magique, tout le monde parle la même langue. Voilà la raison pour laquelle Dorémi et Mindy avaient pu faire connaissance avant la rentrée des classes alors qu’elles ne parlaient pas la même langue.

    - Et cette mystérieuse Flora…

    - Oui, Flora était une apprentie sorcière. Seulement, je pense que nous devons vous révéler un autre secret.

    - Vous voulez dire que vous avez encore quelque chose à m’avouer après tout ceci !

    - C’est à propos de Flora. Les filles, vous voulez bien redonner à Flora l’apparence qu’elle s’était donnée l’année dernière ?

    - Oui bien sûr !

    Dorémi, Émilie, Sophie, Loulou et Mindy frappèrent alors dans leurs mains et enfilèrent leur costume d’apprentie sorcière, sous les yeux stupéfiés de leur ancienne institutrice.

    - Pirouli piroula et voilà !

    Sortant leur baguette magique, elles prononcèrent alors leur formule magique :

    - Pirikala Paporina Pékélatou Pépélato !

    - Pilipili Poupaloura Poupalou !

    - Pamékilak Larilori Palou !

    - Pouloulou Prune Fami Famifa !

    - Paparouna Palouta Palali Papone !

    - Cercle magique ! Redonne à Flora son apparence d’adolescente !

    Flora, qui était dans les bras de mademoiselle Kiki, se mit alors à grandir jusqu’à reprendre son apparence de l’année dernière.

    - Vous êtes surprise n’est-ce pas ? s’exclama Flora à l’intention de mademoiselle Kiki.

    Mademoiselle Kiki avait tellement de mal à croire à tout ceci qu’elle ne parvint pas à lui répondre. Sous le choc, elle regardait Flora d’un air totalement stupéfait.

    - Mademoiselle Kiki ? tenta Dorémi. Vous… vous vous sentez bien ?

    Celle-ci releva alors les yeux vers les cinq filles toujours en tenues d’apprentie sorcière.

    - Alors… voilà la raison pour laquelle vous vous comportiez étrangement. Voilà pourquoi vous alliez si souvent aux toilettes. C’était pour utiliser la magie.

    Elle se tourna ensuite vers son amie mademoiselle Coucou, qui avait toujours l’apparence de Sa Majesté.

    - Et depuis tout ce temps, vous les couvriez. Vous aviez réussi à me convaincre que ces filles étaient des élèves tout à fait ordinaires. Mais en réalité, vous saviez que ce n’était pas exact.

    Elle baissa les yeux sur Flora.

    - En réalité, depuis tout ce temps, vous les protégiez pour ne pas qu’il leur arrive quelque chose. Vous êtes comme une mère pour elle.

    - J’ai rencontré pour la première fois Dorémi alors qu’elle était encore en maternelle. Mais je savais déjà qu’une humaine comme elle apporterait beaucoup à mon monde. Quand elle est devenue apprentie sorcière avec Émilie, Sophie et Loulou, tous mes espoirs reposaient alors sur leurs épaules.

    - Que vous ont-elles apporté ?

    - Toutes les cinq, mais aussi Bibi la petite sœur de Dorémi, ont sauvé mon monde, et ont également sauvé la vie de Flora.

    - Vous voulez dire que… mon élève Bibi… la petite sœur de Dorémi… est elle aussi une apprentie sorcière ?

    - Oui. Mais tout ne s’est pas forcément passé comme je le souhaitais. Lorsque Dorémi, Émilie, Sophie et Loulou ont passé leur dernier examen de sorcière, qui devait se dérouler dans le monde des humains, une de leur camarade de classe les a vu. Elle a ensuite prévenu tous ses amies et les parents des filles avant de tous entrer dans la boutique de magie. Juste au moment où les filles revenaient du monde des sorcières. Pour ne pas être transformé en grenouille, Loulou a usé de la magie interdite pour que toutes ses personnes oublient ce qu’elles venaient de voir. Par la suite, elle a été plongée dans un long sommeil.

    - Alors voilà la raison pour laquelle Loulou avait perdu mystérieusement connaissance.

    - En effet. Si Loulou a pu se réveiller, ce fut grâce à l’aide de ses trois meilleures amies et de Bibi. Mais en la réveillant, elles durent renoncer à la magie. Leur bravoure me toucha tellement qu’il m’était impossible de les laisser dans cette situation. Je les ai alors attiré dans le monde des sorcières, jusqu’au jardin royal, où se trouvait l’arbre de vie des sorcières. De cet arbre, devait naître un bébé. Un bébé possédant un grand potentiel de magie et qui devait devenir reine du monde des sorcières. Et je voulais que cet enfant soit élevé par Dorémi, Émilie, Sophie et Loulou. Ayant assisté à la naissance de Flora, je leur ai confié la garde de cet enfant durant une année.

    - Alors Flora n’est pas la petite fille de la propriétaire ?

    - Non, Flora est une sorcière venant du monde des sorcières. Les filles ont réussi à élever Flora et à la protéger de tous les dangers qui la menaçaient. Mais, la non plus, tout ne se passa pas comme je le souhaitais. Car Flora fut touchée par une malédiction qui la rendit gravement malade. Le seul moyen de la sauver était de rapporter la fleur de l’Amour Suprême qui se trouvait dans la forêt des sorts, un lieu dans lequel aucune sorcière n’en était jamais ressortie. Mais les quatre filles étaient déterminées à sauver Flora et ont pénétré dans la forêt. En trouvant cette fleur, elles durent sacrifier quelque chose d’extrêmement précieux : leur boule de cristal. De ce fait, en sauvant Flora, elles durent renoncer une nouvelle fois à être des sorcières.

    - J’ignorais que vous aviez vécu toutes ses aventures.

    - Mes mamans sont géniales vous ne trouvez pas ? s’exclama alors Flora.

    - Après cela, je parvins à convaincre le Cénacle des sorcières de leur rendre leur statue d’apprentie sorcière. La condition en fut qu’elle devait alors passer des examens de pâtisseries. Ce fut à ce moment que Mindy arriva dans leur groupe d’apprenties sorcières. Et durant la dernière épreuve, elles réussirent à raviver les souvenirs d’une sorcière, souvenirs qui nous fut extrêmement précieux. Mais par la suite, Flora a été contrainte de retourner vivre dans le monde des sorcières. Voulant à tout prix aller à l’école avec ses mamans, elle utilisa sa magie pour grandir, brisant ses petites boules de cristal.

    - Voilà pourquoi Flora avait tant de mal à suivre les cours au début de l’année. Elle avait un corps d’enfant de onze ans mais elle avait le mental d’un bébé.

    - Exactement. Néanmoins, le monde des sorcières allait de plus en plus mal. Et ces sept apprenties sorcières ont donné toute leur énergie pour le sauver. Nous leur devons énormément. Grâce à elles, la forêt des sorts avait disparu et la malédiction des grenouilles fut levée. Néanmoins, elles refusèrent de devenir de véritables sorcières et renoncèrent à la magie définitivement.

    - Mais alors, ce nuage qui est apparu dans cette boutique…

    - Malheureusement, cette forêt est de nouveau apparue et nous ignorons qui la contrôle. La seule chose dont nous sommes sûr, c’est qu’elle refuse de laisser Flora gouverner le monde des sorcières. En lui lançant cette malédiction qui la terrorise chaque fois qu’elle voit ou entend une personne, Flora ne peut gouverner. Voilà la raison pour laquelle je leur ai rendu leur statut d’apprentie sorcière, pour qu’elles réussissent à guérir Flora. Mais aussi, pour qu’elle puisse la protéger.

    Sa Majesté s’avança vers les filles.

    - Juste avant que je vous rende votre statue d’apprentie sorcière, un nuage semblable à celui-là a touché Maggie-Grigri qui fut alors plongé dans un sommeil d’une dizaine d’année. Et la personne qui contrôle cette forêt en a profité pour lancer cette malédiction à Flora. Le Docteur Guéritout a pu réveiller Maggie-Grigri mais n’a malheureusement rien pu faire pour Flora qui ne faisait que vous réclamer. Vous aviez déjà réussi à vaincre des malédictions comme celle-là, j’ai donc demandé à Maggie-Grigri de revenir dans cette boutique afin que je puisse vous rendre votre statut d’apprentie sorcière pour que vous puissiez vous occuper de Flora. Mais le Docteur Guéritout m’avait prévenu qu’elle avait réussi à réveiller Maggie-Grigri parce qu’elle est une sorcière, et que cela risquait d’être beaucoup plus difficile s’il vous arrivait la même chose. J’ai donc demandé à Camille de veiller sur vous pendant que nous arrivions avec mademoiselle Kiki.

    - Alors… réfléchit Émilie, si je comprends bien, tu as sauvé la vie de Mindy en lui sautant dessus Camille.

    - C’était la moindre des choses, lui répondit-elle.

    - Ce nuage risque de réapparaître, surtout si vous parvenez de nouveau à guérir Flora. Seule une sorcière est capable de le faire disparaître. Il va falloir trouver une solution pour que d’autres humains ne découvrent pas ce secret tout en aidant Flora.

    - Nous trouverons Votre Majesté, vous pouvez compter sur nous ! s’exclamèrent les cinq filles.

    - Faites très attention à vous jeunes apprenties sorcières. Le danger est partout.

     

    Épisode 6: Un début de guérison pour Flora

    Épisode 8: La garde rapprochée


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique